Covid : les enjeux de l'égalité. Gestion et conséquences de la crise pour les femmes, quels enjeux et réponses ?

 

 

 

 

 

 

Nuria Gorrite, Présidente du Conseil d'Etat vaudois, Cheffe du Département des infrastructures et des ressources humaines.

« L'aspiration des femmes à l’égalité est très forte aujourd’hui. Encore plus que lors de la grève de 2019. Le Covid l’a encore renforcée. »

 

Sofia de Meyer, Directrice générale d'Opaline SA (jus de fruits) et Co-fondatrice de la Fondation Opaline.

« Les femmes avec des postes à responsabilité ont dû être sur tous les fronts pendant le semi-confinement : dans l’entreprise, à la maison, et même faire l’école à la maison. Alors que c’est un métier ! Il y a de quoi être épuisée ! »

 

Anne Papilloud, Secrétaire générale du Syndicat Suisse Romand du Spectacle.

« Du jour au lendemain, l’État, la société ont su réagir avec agilité dès le début du semi-confinement... ça veut dire que c’est possible! »

 

 Katia Jaton, Dre, MER et Privat Docent, responsable du laboratoire du diagnostic moléculaire de l'institut de microbiologie du CHUV.

« Il faut des quotas pour l’égalité, sinon dans 20 ans ça sera toujours la même chose. »

 

Clotilde Pinto, Déléguée syndicale, Présidente de la conférence de branche du commerce de détail du Syndicat Unia, Juge assesseuse au Tribunal de prud'hommes, vendeuse.

« Il faudrait un jour de congé fixe par semaine pour permettre la conciliation. »

 


Pourquoi venir au CLAFV ?

C’est un réseau particulièrement doté en compétences féminines, qui permet des échanges très enrichissants ; une véritable interface de la vie civique, entre vie économique, politique et société en évolution.

Le CLAFV regroupe un très grand nombre de femmes par le canal de ses 40 membres collectifs et plus de 50 membres individuelles.

Toute association et personne qui adhère aux buts statutaires et en fait la demande peut devenir membre du CLAFV.

Devenir membre