Le prix Egalité du Clafv a été remis, en présence de Madame la conseillère d’Etat Jacqueline de Quattro, lors d'une cérémonie organisée à la Salle des Fêtes de Montbenon. C'est l’association DécadréE qui a recueilli les suffrages du jury à l'unanimité.

Plus de 150 invités provenant des milieux politiques, économiques et associatifs ont assisté à cette cérémonie.

Voici la video de l'association lauréate : https://drive.google.com/file/d/1oDh-JLeQuGONVZHxksQ7W228-YoKkit8/view

DécadréE, qui veut promouvoir une presse plus égalitaire, a été primée pour son travail novateur et fondamental autour d'un enjeu de taille: celui du regard porté sur le monde et sur l'actualité. Avec très peu de moyens, son équipe s'engage à transmettre des informations sans reproduire ni stéréotypes, ni discriminations. Elle porte un regard critique sur les discours et les images véhiculés par les médias que nous consommons tous les jours.

Sur son site internet, www.decadree.com, DécadréE propose chaque semaine des articles ainsi qu'une newsletter mensuelle.  Elle organise également de nombreux événements, débats ou formations.

Si le Jury du Clafv a été sensible à la qualité des articles diffusés en ligne, il tient également à encourager le travail de l'association auprès du Centre de formation au journalisme et aux médias, à Lausanne. Il salue tout particulièrement la volonté clairement exprimée par DécadréE de dialoguer avec les médias existants. Le Jury souhaite que le prix contribue à développer ce projet de sensibilisation.

« DécadréE nous aide à lire et à écrire en chaussant des lunettes de genre », déclare dans sa laudatio Stefanie Brander, présidente du jury 2017 et vice-présidente du Clafv. « Elle nous donne ainsi les moyens pour comprendre le sexisme visible ou caché de notre environnement contemporain.» Selon Stefanie Brander, « nous vivons dans un temps où le sexisme, l’homophobie et le racisme risquent de prendre les vieux vilains visages que nous leur connaissons. » Nous avons donc besoin « d’outils et de ressources pour nous aider à choisir nos mots et décrire les réalités complexes qui sont les nôtres en 2017. »

Le Prix Egalité du  Clafv est d’un montant de 4'000.-. Le Jury souhaite qu’il permette à DécadréE de renforcer ses activités, pour que cette jeune association puisse encore grandir.

L’égalité entre les femmes et les hommes n’est pas encore acquise, mais chaque année de très nombreux projets sont lancés pour avancer dans ce combat. Des associations s’engagent fortement dans ce sens, aux côtés de dizaines d’initiatives plus ponctuelles ou individuelles. Le Clafv souhaite valoriser et soutenir cet engagement à travers ce Prix, mis sur pied avec le soutien du Bureau de l’égalité entre femmes et hommes (BEFH) du canton de Vaud, partenaire incontournable du Clafv.

Conseillère d’Etat en charge du Département du territoire et de l’environnement, auquel est rattaché le BEFH, Jacqueline de Quattro a salué la création du Prix : « Je me réjouis qu’une telle distinction mette désormais en lumière des actions menées en faveur de l’égalité, une évidence que nous devons inlassablement réaffirmer. L’égalité doit devenir une réalité dans la vie quotidienne de chacune et chacun d’entre nous. »

Pour la première édition du Prix Égalité, le jury était composé de :

Stefanie Brander, présidente, vice-présidente du Clafv

Léonore Porchet, députée, membre du comité du Clafv

Magdalena Rosende, Bureau de l’égalité entre les femmes et les hommes BEFH

Valérie Cossy, professeure UNIL

Camille Krafft, journaliste Le Matin Dimanche

Charlotte Mosquera, membre ADF

Annette Mühlestein Gerber, membre Zonta Club Yverdon.

Chaque année, le prix sera accompagné d'une marraine ou d'un parrain, également membre du jury. Pour cette première édition, il s'agissait de Léonore Porchet, politicienne et militante féministe.

Une distinction honorifique a également été décernée à Madame Doris Cohen Dumani, ancienne municipale lausannoise, pour son engagement sans faille dans la mise en œuvre de la FAJE (Fondation pur l’accueil de jour des enfants.) Elle devient de ce fait la Marraine de la prochaine édition en 2019 du Prix Egalité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Pourquoi venir au CLAFV ?

C’est un réseau particulièrement doté en compétences féminines, qui permet des échanges très enrichissants ; une véritable interface de la vie civique, entre vie économique, politique et société en évolution.

Le CLAFV regroupe un très grand nombre de femmes par le canal de ses 40 membres collectifs et plus de 50 membres individuelles.

Toute association et personne qui adhère aux buts statutaires et en fait la demande peut devenir membre du CLAFV.

Devenir membre